Ministère du Travail, de l'Emploi, chargé de la Formation Professionnelle

Sceau de Republique Gabonaise

Booster l'Emploi des jeunes

Logo



Le Conseil des ministres prend des mesures pour booster l'emploi des jeunes

Le Conseil des Ministres tenu le Vendredi 26 janvier 2018 et présidé par le président de la République, Chef de l'État, Ali BONGO ONDIMBA, a adopté sur présentation du Ministre de l'Economie, de la Prospective et de la Programmation du Développement Durable, Monsieur Régis IMMAUGLT TATAGANI, le projet d’ordonnance modifiant les dispositions de l’article 4 de la loi n° 026/2016 du 06 Janvier 2017, déterminant les ressources et les charges de l’État pour l’année 2017.

Aussi, le nouvel article dispose t-il que l’impôt sur les sociétés est diminué, le cas échéant, dans la limite de cet impôt. Le crédit d’impôts correspondant donc à un pourcentage progressif du montant de la part patronale des cotisations sociales fixées comme suit, 50% pour la première embauche ;  75% pour la deuxième embauche et 100% à partir de la troisième embauche. Cette décision fait suite au discours des vœux adressé à la Nation du président de la République, Ali BONGO ONDIMBA, le 31 décembre 2017. 

Pour le Président Ali BONGO ONDIMBA, le Gabon a une chance, celle d’avoir une population jeune. Cela, en tant que gouvernants, nous oblige à oeuvrer encore davantage en matière d’emploi. L’emploi, qui est mon absolue priorité. Nulle cohésion sociale n’est possible dans un pays miné par le chômage. C’est pourquoi nous avons mis en œuvre une série de programmes destinés à favoriser l’emploi, en particulier l’emploi des jeunes…''

Avant de poursuivre ''qu'il faut aller plus loin. C’est pourquoi, en 2018, j’ai décidé la mise en oeuvre urgente d’un certain nombre de mesures clés, telle que la mesure d'exonération temporaire de cotisations sociales pour toute création nette d’emploi à compter du 1er janvier 2018. Cette mesure sera réservée à l’embauche dans tous les secteurs d’activités de Gabonaises et de Gabonais. Elle devra permettre de créer dix mille (10.000) emplois nouveaux par an.

Et de conclure ''Pour ce faire, l’employeur bénéficiera des avantages suivants : 50% d’exonération de charges sociales à la première embauche ; 75% à la deuxième embauche et 100% à partir de la troisième embauche. Et pour préparer notre jeunesse aux emplois de demain, il faut avoir un système d’éducation et de formation adapté. L’économie mondiale est en effet de plus en plus une économie de la connaissance'', fin de citations.

À ce propos, les ministres impliqués dans les questions transversales ont organisé plusieurs réunions sectorielles afin de faire des propositions au Premier Ministre, Monsieur Emmanuel ISSOZE NGONDET, lors des réunions interministériels avec les membres du gouvernement, concernés par la question de l'emploi. On citera entre autres, le Ministre du Travail, de l'Emploi et de la Formation Professionnelles, Madame Carmen NDAOT, afin d'accélérer la mise en place des mesures pour favoriser davantage l'emploi des jeunes en particulier.


Publié le : 30 / 01 / 2018